Concours Watercolour Renaisssance 2021

Publié le par Jacques Leroux

Dans le cadre du trimensuel "L'Art de l'Aquarelle", Janine Gallizia, aquarelliste très connue, après avoir, depuis quelques années lancé le "concours des lecteurs", a entrepris de mettre sur pied un nouveau défi : le Concours Watercolour Renaissance ouvert à tous les aquarellistes de la planète... 

Cette première version a démarré le 16 janvier  pour se terminer le 15 février dernier. Trois juges, eux-mêmes aquarellistes de renom ont examiné toutes les oeuvres et ont rendu leur jugement aux alentours du 18 mars. Ainsi trois aquarellistes ont été distingués.

1er prix : Roberto Andréoli pour "Michel al Lovoro" a gagné 1000 euros et la possibilité d'exposer son travail au Musée de "La Boverie" à Liège en Belgique.

Michel al Lavoro

2ème prix : Abdelfattah Kermane a gagné 500 euros et la possibilité d'exposer ses oeuvres à Watercolour Renaissance à Sarlat en France.

Pas de titre

3ème prix : Pam Mclanghlin pour la même exposition à Sarlat

Race Story

Enfin, dans ce concours Watercolor Renaissance, en plus des  gagnants choisis par les trois membres du jury, 20 prix d’honneur sont attribués aux participants. Les 20 aquarelles retenues feront l’objet d’une parution dans le prochain numéro de l’Art de l’Aquarelle. Janine Gallizia fera pour chacune un commentaire…

J’ai eu la surprise d’apparaître dans cette liste avec l’aquarelle « Marteaux » créée en 2011 dans la série « Ateliers et greniers ». Merci au jury et à Janine Gallizia.

Parmi les candidats retenus au titre de prix d'honneur :

Pablo Ruben Lopez (Espagne)

Pilar de la Horadada

Claude Coté (Canada)

Chez Adelme

Jon Crocker (USA)

Ranch Hands

Gabriele Koenigs (Allemagne)

That's me

Serkhov Konstantin (Russie)

Window Shoping

Richard Tiejun Chao (Australie)

Beauty of Faith

Et bien d'autres que vous pouvez retrouver sur internet ou dans les pages de "L'art de l'aquarelle" n° 49 au mois d'août prochain.

 

Publié dans Expositions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article