Islande

Publié le par Jacques Leroux

En 2016, un voyage en Islande, terre des extrêmes et des contrastes, à la limite du cercle polaire, est l'occasion d'une fabuleuse leçon de géologie. Volcans, glaciers, champs de lave, zones géothermiques, plages de sable noir composent des paysages de début ou de fin du monde. Sols craquelés, soulevés, fumants, bouleversés, laissant apparaître par endroits les entrailles de la terre, l'Islande était considérée autrefois comme la porte de enfers. Près de 330 000 habitants vivent sur l'île dans de paisibles villages côtiers, fiers d'être ancrés à une île dont la découverte ne laisse jamais indifférent. Car, à l'image de son relief et de ses couleurs tranchées et crues, l'Islande ne peut inspirer que des sentiments entiers.

 

 

Les vikings furent les vrais découvreurs de l'Amérique mais ils n'avaient pas un grand sens de la communication... Un conflit avec les indiens força les vikings à repartir. Personne n'y retourna… En 1477, un jeune marin italien visita l'Islande puis rentra chez lui plein de projets. Son nom : Christophe Colomb !

Vers 874 après JC, les premiers vrais colons commencent à affluer dont Ingofur Almarson, qui établit son camp à l'emplacement actuel de Reykjavik… D'autres vagues d'émigrants suivirent et installèrent leurs fermes en Islande, emmenant famille et esclaves qui furent rapidement affranchis.

L'Islande acquiert son autonomie en plusieurs étapes. En 1874, l'avocat Jon Sigurson et son mouvement national pour l'indépendance obtiennent le statut d'Etat Autonome après mille ans de colonisation. En 1918, la souveraineté islandaise est enfin reconnue mais le Danemark conserve l'autorité  en matière de Défense et d'Affaires Etrangères. Ce n'est qu'en 1944 que la République d'Islande est proclamée à Pingvellir.

 

L'Islande et la Grande Bretagne ne furent pas loin de se déclarer la guerre à trois reprises, entre 1952 et 1976, en raison de conflits sur les zones de pêche à la morue. Pays sans armée, l'Islande devait en principe être défendue par l'armée américaine : pour éviter une situation inimaginable en ces temps de guerre froide, on força les deux pays à négocier…

 

L'Islande est sans aucun doute l'une des plus belles destinations si l'on est un amoureux des beaux paysages. Volcans, lacs avec eau d'une pureté incroyable, glaciers immenses et somptueux, fjords aux montagnes plongeant dans la mer. La diversité des paysages est due à plusieurs phénomènes : magnifiques glaciers, volcanisme omniprésent et climat bien spécifique. Couvrant plus de 11 % de la superficie du pays, les glaciers se répartissent essentiellement en 5 calottes de plus de 100 kms².

 

Située sur la dorsale médio-atlantique, l'Islande est un point chaud de l'activité volcanique et géothermique : 30 volcans sont entrés en éruption au cours des deux derniers siècles et les phénomènes volcaniques fournissent à la population de l'eau chaude quasi gratuite et un chauffage peu onéreux et peu polluant.

Pour le visiteur, c'est aussi les geysers, les coulées de lave relativement récentes, l'odeur sulfureuse de fumerolles, s'être baigné dans les sources chaudes et s'être émerveillé à la vue des régions dénudées où la terre est jaune et rouge et la boue des mares bouillonnantes couleur plomb.

 

Ces quelques notes sont issues du Guide "Le Routard" 2015/2016, les dessins aquarellés ont été réalisés sur place et bien sûr quelques photos.

Dans la rubrique "Galerie Islande Dessins aquarellés" d'autres dessins sont visibles. Un série d'aquarelles "Islande" est en préparation….

Publié dans Thèmes d'expo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article