Vietnam

Publié le par Jacques Leroux

Un peu de géographie...

En mai 2015, nous organisons un voyage de 3 semaines au Vietnam.

D'Hanoï, nous gagnons le sud pour quelques jours à Hô-Chi-Minh-Ville (ex Saïgon). De là, une visite aux temples d'Angkor, puis Hué, la baie d'Along, Sapa dans le nord-ouest puis retour à Hanoï avant de rentrer en France.

 

Du nord au sud, les paysages sont divers et variés. Ses 3451 kms de côtes sont l'un des attraits majeurs du Vietnam. Elles sont jalonnées de plages de sable, de hautes falaises et de dunes ondulantes. Les îles sont innombrables notamment dans la baie d'Along constituées de quelques 2000 îlots...

 

 

Les trois quarts du territoire vietnamien sont composés de collines (dans le sud) et de montagnes élevées dans le nord où culmine à 3143 m le Fansipan près de Sapa. Les monts Truong Son forment les hauts plateaux du sud-ouest qui courent le long de les frontières avec le Cambodge et le Laos. Les formations karstiques du nord sont le relief le plus emblématique du pays.

 

Les deltas du fleuve rouge qui se jettent dans la baie d'Along et du Mékong sont plats et sujets aux inondations. Quand le Mékong et ses neuf bras appelés "cuu long" sortent de leur lit, ils dévastent les villages et les récoltes.

 

 

Un peu d'histoire...

Le plus ancien peuplement du nord Vietnam remonte à environ 500 000 ans. Une agriculture rudimentaire apparut quelques 7000 ans avant notre ère. La culture "Dông Son" vit également de grands progrès en matière de riziculture et l'émergence du delta du fleuve Rouge en tant que centre agricole majeur.

 

Dès le 2ème siècle de notre ère, les vietnamiens ont tenu tête à leur imposant voisin chinois et, après avoir résisté à sa domination, ont subi son occupation pendant 1000 ans ! Au cours des siècles suivants, les khmers, les mongols et les chams avaient tous été refoulés. Puis le pays subit l'humiliante colonisation française. En 1979, à peine finies les horreurs de la guerre déclenchée par les Américains, le pays, exsangue, repoussait l'armée chinoise qui l'attaquait à nouveau.

Ces envahisseurs ont laissé des traces : les Chinois ont apporté le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme. La France a introduit le chemin de fer, légué un style architectural et des pratiques gastronomiques. Les Américains ont laissé un pays dévasté, mais l'honneur des Vietnamiens est resté intact.

Le Vietnam a connu une évolution remarquable ces dernières années. Il a vu son économie décoller, malgré une corruption généralisée, des infrastructures déliquescentes et un pouvoir autocratique. Le pays est aujourd'hui uni et prospère, ses frontières sont sûres, et les Vietnamiens peuvent croire en un avenir stable et prometteur.

(Source : guide lonely planet Edition 2014)

 

Une dizaine d'aquarelles réalisées sur place sont visibles dans la rubrique "Vietnam dessins aquarellés" de la galerie 

Publié dans Thèmes d'expo

Commenter cet article