Pas à pas... Chaleur d'hiver...

Publié le par Jacques Leroux

Cette photo a été prise en janvier 2013 dans la forêt de Montgeon au Havre. En octobre 2011, je proposai déjà un pas à pas similaire intitulé "Sous-bois sous le neige" - rubrique "sur le motif".

C'est le graphisme des ombres froides qui a d'abord attiré mon attention. Puis les rayons bien timides d'un soleil hivernal sur les troncs du premier plan. J'ai pensé que le contraste chaud/froid pourrait faire l'objet d'une petite étude à l'aquarelle pour le mettre davantage en évidence...

Pas à pas... Chaleur d'hiver...
On crayonne...puis... premier jus

Ces temps de grisailles humides et froides invitent à s'installer dans son atelier quelques heures en écoutant "Mozart l'égyptien" (enregistrement de 1997), puis, avec un crayon graphite placer sur une feuille de papier aquarelle (30 x 40 cm) les principales formes et lignes de fuite de ce paysage hivernal.

Je délimite une zone à travailler en priorité, c'est-à-dire celle qui figure la forêt derrière les 2 arbres du premier plan. Je la mouille assez copieusement. Je passe sur l'ensemble un ocre jaune ; assez léger au fond, plus "corsé" au premier plan. Dans un deuxième temps, je prépare un mélange d'ocre jaune, de rouge anglais et de bleu outremer. Ce dernier me permet de figurer les arbres du fond et ceux du second plan en différenciant les proportions de pigments. Je fais apparaître, dans le même temps, les ombres soutenues du second plan tout en laissant quelques troncs et branches principales sans couleur et sans utiliser de gomme à masquer...

Pas à pas... Chaleur d'hiver...
Assombrir le fond...

Avec le même mélange (ocre jaune, rouge anglais et bleu outremer), je continue de poser les ombres sur les arbres du fond tout en préservant quelques troncs. Le mélange est légèrement plus foncé que pour les arbres du second plan. Ces derniers plus proches et plus espacés reçoivent davantage de lumière. Le tout se travaille dans l'humide. L'essentiel apparaît déjà...

Pas à pas... Chaleur d'hiver...
Colorier la neige...

Mouiller la zone restée blanche, ajouter un jus d'ocre jaune très léger tout en préservant celles qui sont les plus éclairées ou encore les traces d'un chemin tout près des arbres du premier plan. Laisser sécher quelques minutes puis ajouter ça et là des flaques de bleu céruléum notamment sur l'espace au pied des arbres du fond et pour le ciel. A certains endroits, l'ocre jaune et le bleu vont se mélanger ; la neige n'est pas toujours immaculée !

Pas à pas... Chaleur d'hiver...
Les ombres sur la neige...

Toujours avec le même mélange, poser l'ombre des arbres sur la neige et sur les troncs du premier plan. Varier la teneur en eau selon la proximité de l'ombre : elle est plus claire au fond. Les arbres situés à droite, invisibles de notre point d'observation, projettent l'ombre de leur tronc et de leur ramure sur les voisins et sur le sol dans un alignement dont l'inclinaison est définie, bien sûr, par le soleil. Celles-ci accentuent la profondeur de l'ensemble...

Pas à pas... Chaleur d'hiver...
Pour finir...

A cette dernière étape, les ombres sont à affiner avec le même mélange plus ou moins chargé d'eau. Il est utile d'en accentuer certaines sur les troncs du premier plan afin de donner du volume à ces derniers. Avec un pinceau plus fin tracer la forme des branches sur les parties préservées, dessiner quelques troncs supplémentaires au deuxième plan et au dernier plan. Renforcer au sol le tracé du chemin et quelques ombres floues devant les 2 arbres. Laisser sécher... Ensuite, par des projections contrôlées d'eau propre, atténuer quelques ombres sur les troncs, sur les ramures, sur le sol et, selon, l'effet recherché, enlever l'eau en douceur avec un pinceau sec ou plus énergiquement avec un chiffon propre. Laisser sécher puis reconsidérer l'ensemble plus tard ; il se peut que des petites corrections apparaissent nécessaires.

Pas à pas... Chaleur d'hiver...

Publié dans Sur le motif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article