Pas à pas à Calvi.....

Publié le par Jacques Leroux

Première étape

Calvi en mai 2012 : une promenade dans la citadelle puis dans la ville basse, et, à l'encoignure de deux rues, cette maison proche de l'abandon tout en contraste sous un ciel d'un bleu soutenu seulement strié de filaments blancs... Un croquis rapide pour capter l'ambiance et les ombres portées...

Deuxième étape

Appliquer sur les zones humides déterminées (la maison, les maisons voisines situées dans l'ombre) de l'ocre jaune. Laisser sécher un court instant (le reflet de la lumière sur le papier doit être mat).

Ajouter quelques gouttes de jaune indien. Dans la foulée, assombrir (rose permanent, bleu outremer et terre d'ombre brûlée) les maisons voisines en réservant des blancs pour figurer les fenêtres. Noter que le bâtiment de gauche est plus sombre que celui de droite. Sur la maison principale, poser les ombres portées avec le même mélange. Pour la toiture en tuiles, appliquer un jus d'ocre rouge en accentuant certaines zones.

Troisième étape

Sur la maison principale, renforcer avec le mélange de la 2ème étape les ombres du mur gauche, puis, à droite, celle du balcon et de la partie inférieure du même mur. Peindre les ombres des cheminées et celle de la toiture en haut du mur droit. Marquer les fenêtres des maisons voisines.

Sur la descente de cheminée du mur gauche de la maison principale, enlever de la couleur par quelques gouttes d'eau propre essuyée à l'aide d'un chiffon afin d'accentuer le délabrement du mur. Peindre les volets du mur droit de la maison principale avec le mélange des étapes 2 et 3.

Quatrième étape

Avec la même technique de retrait, clarifier la partie du mur gauche située près de la porte. Travailler l'ombre des marches avec le même mélange et renforcer celle du mur droit en bas. Renforcer l'ombre de la maison de droite en intégrant dans l'humide un glacis composé de rose permanent et de terre d'ombre brûlée. Poser l'ombre sur la toiture de la même maison.

Cinquième étape

Renforcer par un jus de bleu outremer, de rose permanent et de terre d'ombre brûlée l'ombre du mur gauche de la maison. Après un court séchage, ajouter de l'ocre jaune et du jaune indien. Avec le premier mélange, renforcer l'ombre du balcon en ayant soin de laisser une zone plus claire sur la partie inférieure. Au premier plan, avec un jaune clair et un bleu cobalt mélangé sur la feuille dans l'humide, peindre les buissons. Ajouter, toujours dans l'humide, des ombres dans le feuillage. Peindre aussi l'ombre du buisson sur le sol en incluant une légère touche d'ocre jaune. Peindre les volets des maisons voisines en bleu cobalt.

Sixième étape

Avec quelques coulures d'un jus d'ocre jaune et rose permanent, accentuer en inclinant la feuille, la décrépitude du mur gauche de la maison. Après séchage, avec de l'eau propre, ouvrir des zones plus claires. Effectuer la même opération sur les volets et sur l'ombre de la toiture à droite de la maison et sur les maisons voisines. Dessiner avec le même mélange qu'à l'étape 2 le balcon, les fils qui pendent, les tuyaux, les traces et autres détails. Travailler les ombres du buisson et de l'arbre à droite en utilisant le même mélange et en jouant avec les tonalités. Après séchage, avec de l'eau propre, créer des zones de lumières dans le buisson et son ombre sur le sol. Mouiller la partie supérieure de l'aquarelle et poser un bleu céruléum en le laissant se répartir par inclinaison de la feuille.

 

Ci-dessous, l'aquarelle en noir et blanc qui permet de mieux en évaluer les valeurs et les contrastes. Elle ressemble à une carte postale ancienne...

Publié dans Sur le motif

Commenter cet article